Menu
Croatie / Voyages Europe & Monde

Visiter Split et alentours : mes conseils (juillet 2022)

Prendre le ferry pour visiter les îles voisines

Alors, avant de partir en Croatie, j’avais tenté de m’informer sur les ferries, les horaires et j’avais lu un peu partout que c’est vraiment la m…. ! Certains touristes se retrouvent bloqués sur les îles sans pouvoir repartir, l’achat de billet n’est pas possible avant. Il faut aller sur le quai et faire la queue. La logique ? Premiers arrivés, premiers servis. Sauf que oui, pourquoi pas… mais non. En fait, c’est pas hyper pratique de savoir si on va pouvoir faire l’aller et/ou le retour. Donc, nous avons préféré miser sur d’autres activités que vous trouverez tout au long de cet article :). Les horaires (même en juillet août) ne sont pas tops car il y a peu de bateaux. Bref, c’est largement faisable en vous organisant et en arrivant assez tôt aux ports. Pour nous, qui nous sommes pris au dernier moment (dernier jour), on a préféré laissé tomber et rester à Split.

Je pense qu’en basse saison (de avril à juin et de septembre à octobre/novembre), ce n’est pas un problème. 

Visiter les alentours de Split : excursion avec Polaris

Une journée en bateau ? C’est oui ! Perso, on adore ça et en général ça nous permet de couper de la ville, de découvrir des paysages différents et de se baigner en haute mer, en général dans des coins sympas. Visiter Split, oui ! Mais voir les environs, c’est indispensable !! L’excursion avec le bateau Polaris nous a coûté 89€ par personne. La journée commence à 9h et se termine à 16h. Ce que j’ai adoré, c’est le moment baignade ! Nous sommes restés 1h30 dans un endroit très sympa, avec une eau translucide comme jamais. L’équipage met à disposition des bouées, des frites, des paddles, des masques, tubas, … Bref, il y en a pour tout le monde et de quoi s’amuser. CeriseS sur le gâteau ?
Le repas du midi est compris dans le prix de la journée + boisson à volonté tout au long de la journée (thé, café, bière, vin, …). On a vu des dauphins et ils se sont rapprochés du bateau comme jamais !

Visiter Split et arpenter la vieille ville

La vieille ville de Split est très jolie. Les remparts et l’architecture bien conservés vous font voyager dans le temps. Il y a beaucoup de restaurants, la porte d’or et les ruines. La vieille ville est en fait construite dans un ancien monastère : le fameux palais des Déocletiens. La partie basse (le sous-sol) du monastère est payante mais tout le reste est accessible et gratuit puisqu’il s’agit en fait de la vieille ville de Split.

Visiter le parc dans les hauteurs de la ville

Alors celui-là, nous ne sommes pas allés le voir car il n’est pas hyper bien desservi mais vous pourrez vous y rendre soit à pied depuis le centre, soit en taxi ou Uber (privilégiez les Uber car ils sont moins chers et le prix est fixé par l’appli), ou encore en bus. Il parait qu’il est immense et très sympa. C’est aussi souvent dans cette zone qu’il y a les festivals.

A voir à 30 minutes de Split : passer une journée à Trogir

Située à environ 30 minutes de bus, Trogir à la côte. Cette jolie petite ville est arpenter assez vite mais elle vaut le coup d’être visitée. De nombreux musées sont à découvrir et les ruelles ombragées sont idéales quand le soleil tape. Et… en juillet, en Croatie, le soleil tape ! Ça décoiffe ou plutôt ça brûle. 

À voir près de Split : Parc National de Plitvice (3h de bus)

Ce parc est fou. C’est une vraie merveille de la nature. Et, heureusement pour nous tous, les Croates en prennent soin. Interdiction de se baigner depuis 40 ans. Je n’en parle pas plus car j’ai dédié un article complet à cette merveille. Lire mon article sur Plitvice ici ! Si vous souhaitez en savoir plus, le site officiel du parc de Plitvice est ici.

Aller à Dubrovnik en bus (environ 4h-5h)

Visiter Split, oui mais je vous conseille d’aller aussi voir du côté de Dubrovnik qui est une ville magnifique ! Si vous y allez en bus, vous devrez prévoir votre passeport pour passer la douane en Bosnie Herzégovine. Nous avons pris un Flixbus et tout s’est bien passé. Bus à l’heure, route agréable, car sympa et les paysages sont fous. La côte croate est vraiment magnifique. Prix du billet aller retour : 25€. Nous sommes restés 5 jours à Dubrovnik et c’était une ville vraiment sympa ! Très très très chère (prix parisiens ou plus parfois) ! Mais très sympa ! Je vous réserve un article dédié à cette ville magnifique.

Le restaurant Tortuga

Celui-là, je vous conseille vivement de réserver, car il est souvent plein. Le cadre est hyper chouette, leurs plats sont supers bons et … attention, le rapport qualité prix n’est pas cher. Et ça, perso j’ai trouvé que c’est rare en Croatie. Visiter Split c’est aussi trouver de bons restaurants non ? Le Tortuga est en bord de plage et un peu surélevé donc vous aurez une jolie vue pendant votre repas. Possibilité d’y manger le midi et le soir. Nous y étions le soir et on a vraiment aimé le cadre, le serveur sympa, la vue, … ! Bref, je conseille. En revanche, si vous logez dans le centre de la vieille ville de Split ce n’est pas à côté (c’est à 20 minutes) mais cela vous permettra de faire un petit tour dans la ville et de découvrir les plages. Nous logions au Boban Hotel donc ce restau n’était pas très loin.

À savoir avant d’aller en Croatie 

Alors avant d’attaquer ce paragraphe, je précise que j’ai beaucoup aimé ces 2 semaines de vacances en Croatie. Nous avons découvert un max de villes, fait de belles excursions MAIS les prix pratiqués laissent clairement un goût amer à ce voyage. Alors, j’ai souhaité partager les info à ce sujet que je n’ai trouvé nulle part… T’es prêt ? Ça va swinguer un peu mais promis c’est pour ton bien et surtout pour celui de ton portefeuille…

  • Les prix à Dubrovnik sont très élevés, ils le sont un peu moins à Split. Disons qu’à Split, il y a des alternatives « bon marché » (ice tea a 2,50€, plat à environ 9€). À Dubrovnik, comptez 18 € minimum pour un plat, 5€ pour un coca (de 25cl), 10€ pour un dessert et il n’y a pas d’alternatives moins chères dans la vieille ville. Voilà, le décor est posé. Je préfère être assez clair sur ce point car les prix ont explosé et, perso, on s’attendait à une destination à l’image de la Grèce côté prix. Mais PAS DU TOUT. Franchement, préparez-vous à vous faire dépouiller. En tout cas, si vous allez en Croatie ne pensez pas comme nous : que ce n’est pas une destination très chère. Ce n’est plus le cas. J’ai de la peine surtout pour les Croates qui peinent à rester vivre dans leur pays. En discutant avec une expat’ française là-bas sur Instagram, j’ai appris que beaucoup de Croates partent de chez eux ou travaillent dans les armées ou à l’étranger pour envoyer de l’argent à leurs familles car ils ne peuvent plus vivre décemment chez eux. C’est triste. En même temps avec un SMIC à 670 € je me demande vraiment comment ils font (pour ceux qui n’hésitaient pas dans les campagnes ou les petites villes). Bref, voilà. J’ai posé le décor qu’on ne lit jamais mais qui est important de connaître avant de s’aventurer comme nous : 2 semaines en Croatie ! J’ai encore un peu mal à mon portefeuille 😀 !
  • Sachez aussi que le cash est plus présent qu’en France. Si vous partez pour une semaine, je vous conseille de prendre l’équivalent de 300€ en cash minimum.
  • Les taxis ne sont pas toujours très bienveillants côté prix (comme partout dans le monde). Téléchargez l’appli Uber et bénéficier de prix moins chers. On a fait ça à Split et Dubrovnik et les prix sont imbattables. Et même en négociant avec les taxis, Uber est plus attractif.

Le coût de la vie pour un touriste en Croatie

  • Comptez 150€ / nuit pour un hôtel avec piscine à Split (hors de la vielle ville) 
  • Comptez 200€ /nuit à Dubrovnik hôtel avec piscine 
  • Les tips ne sont pas compris dans les notes. Il vous faudra laisser de 5 à 15% de l’addition en cash. Ça dépouille encore un peu plus…. #Oopsiii #OùEstCrésus?
  • Nous sommes restés 2 semaines en Croatie et nous avons joué le jeu les 10 premiers jours mais vu les prix pratiqués partout dans les villes que nous avons visitées, impossible de profiter de nos vacances et de donner des tips à chaque fois #TouristesMaisPasTeubés
  • L’eau est toujours payante au restau, pas de carafe à table alors que l’eau du robinet est très bonne (surtout à Dubrovnik). Comptez 5€ par bouteille de 75cl 
  • Les températures en juillet avoisinent les 30 à 35 degrés à Split et sont plus « fraîches » à Dubrovnik : environ 30 degrés. L’humidité est plus importante qu’en France et le soleil tape aussi plus fort.

Se déplacer en Croatie

Les flixbus pour changer de villes sont parfaits. Grâce à l’application Trainline nous avons pris nos bus : 

  • Aller retour Split / Dubrovnik (26€/pers)
  • Aller retour Split / Trogir (entre 13 et 20€/ pers) 

Attention aux horaires et/ou aux retards des bus surtout l’été. Au retour entre Trogir et Split, notre bus avait 45 min de retard.

Restez connectés car après vous avoir parlé de la visite de Split et de ses environs, je vous emmène à Dubrovnik ! En deux mots : beauté et budget. Voilà ce qui vous attend là-bas. En gros, vous allez en prendre plein les mirettes car on ne peut pas le nier, Dubrovnik est magnifique et son rempart…. un bijoux ! Vous ne pouvez pas être déçus, impossible ! Et, budget car, si vous aviez l’impression que Split est une ville chère et bien, Dubrovnik c’est encore pire ! Voilà, c’est dit ! Loin de moi l’idée de vous dégoûter de la Croatie mais juste de vous prévenir. Parce que oui, partir à l’autre bout du monde, c’est limite moins chère ! Et ça, on préfère le savoir avant d’opter pour la destination.

Et pour vous donner un petit aperçu de tout ça, voici deux petites photo d’une ile magnifique à côté de Dubrovnik : Lokrum. Un bijoux de nature dans lequel il fait bon flâner.

About Author

Passionnée de voyages depuis toujours mais surtout depuis ma parenthèses américaine en 2015, je vous emmène avec moi dans mes périples en France, en Europe ou au bout du monde.

No Comments

    Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.